News en Français

October 2017

Il est avant toutes choses et toutes choses subsistent en Lui.

Un mois en arrière
Cela fait un mois maintenant que notre famille est de retour sur le champs missionnaire après un merveilleux été à Baltimore.Un grand merci à l'église de Baltimore et à toutes les églises des Etats-Unis et Canada que nous avons visité et qui nous ont reçus comme des rois; on était tellement encouragés. On voudrait dire merci aussi à toute l'équipe de R & B, sans vous ça ne serait pas possible de revenir chaque été.

C'est le début de la saison chaude à nouveau. On n'a pas vu une goutte de pluie depuis mars dernier. La dernière saison des pluies a été très bonne après deux ans de sécheresse, sur le chemin du retour au Malawi on priait donc de retrouver notre maison avec de l'eau courante sans interruption pendant la semaine. Heureusement, ce mois-ci nous n'avons eu que 2 jours sans eau. Gloire à Dieu!
Revenir ici demande toujours un ajustement. On est tous en train de se préparer pour le diner, on mange tôt ici vers 18h ou 18h30 et le soleil est déjà couché à 17h30/18h, même en été. Donc on met la table et Julie a presque terminé de cuisiner et là PAAAF! plus d'éléctricité! Pas d'avertissement et on n'a aucune idée de combien de temps ça va durer. Ah l'Afrique! On appelle ça T.I.A! Heureusement, l'année dernière un ami a branché 2 batteries à la ligne principale donc quand ça arrive on peut au moins avoir un peu de lumière! Merci Jésus pour les petites choses!

C'est un grand privilège d'avoir Matt Gehret  qui fait son stage pratique avec l'Institut Biblique ici avec nous. Il est arrivé peu après notre retour et a sauté directement dans notre emploi du temps et vie d'équipe. Une des grandes bénédictions d'avoir des visiteurs est l'opportunité de re-vivre certaines expériences de  1ère fois à nouveau. On y gagne même quelques nouvelles 1ère fois pour nous.

Nous étions en chemin pour visiter un des jeunes hommes de l'église, Andrew. Pour aller à sa maison, nous devons prendre les transports publics -  un minibus. Le minibus est le moyen de transport principal dans toute l'Afrique. C'est un van pour 8 passagers qui a été modifié pour prendre 15 à 18 personnes, toutes entassées commes des sardines. On a pris un minibus. On a été arrêtés par un contrôle de police.  Généralement ces contrôles sont des excuses pour faire payer des amendes aux conducteurs dans le but de se faire de l'argent. Malheureusement dans notre bus nous avions atteint le nombre de passagers maximum mais une personne en trop dans un rang a rejoins un rang où il y'avait une personne en moins. Le policier a demandé au conducteur son permis qui lui a donné mais il ne lui rendait pas et demandait au conducteur de payer une amende. Nous étions tous dans le bus à attendre et prier pour garder patience, en se demandant si on allait y passer la nuit. Après quelques minutes, je suis sorti du bus pour voir ce qui se passait. Le policier était en train d'essayer d'obtenir de l'argent pour surchargement du véhicule. J'ai souris , me suis excusé et lui ai dit que j'étais pasteur et qu'il pourrait suivre les cours de l'Institut Biblique gratuitement.  Son attitude a totalement changé après ça et il nous a finalement laissé partir. Je suis remonté dedans alors que tout le minibus m'acclamait en disant "Abboosa" qui signifie pasteur. Le conducteur a récupéré son permis. On était en chemin.

La visite était super. On a vu Andrew et joué au Basket avec lui et quelques autres enfants sur un terrain de basket près de sa maison. Nous avons joué et prié, fait une courte étude biblique  et on était prêt à repartir.

On a pris un autre minibus et on a vu celui qui récoltait l'argent boire quelquechose. Au début ça avait l'air suspect, je lui ai demandé si c'était de l'eau et il a dit que c'était du pétrole. Il était en train de boire au travail. Après avoir roulé un peu plus loin, il a semblé  évident qu'il n'était pas le seul; il partageait avec le chauffeur  également. On a remarqué qu'on allait un peu vite pour un minibus. Etonnamment, il y'a eu un autre contrôle de police au stop (qui ne sont pas si exceptionnels), mais ça n'a pas arrêté le conducteur. Il a calmement contourné l'officier après avoir été  commandé de s'arrêter. A ce moment là, les gens dans le bus ont commencé à crier. On lui a tous demandé d'arrêter le bus pour qu'on en descende tous. La vitesse a continué a augmenter ainsi que notre niveau de colère. Finalement, par la grâce de Dieu il s'est arrêté et on est tous descendu. Heureusement  on n'avait pas encore payé donc on a eu la moitié de notre voyage gratuit. Tout le groupe de passagers a marché sur la route principale pour trouver un autre bus. C'était une super opportunité  d'annoncer l'Evangile aux gens en disant que toute la race humaine est dans un minibus qui va vers la destruction, mais Christ nous a sauvé. Ca a touché la corde sensible. Matt m'a demandé si ce genre de chose nous arrivait souvent. Je lui ai dit que c'était une première fois pour moi aussi et que partir en visite est toujours une aventure. Dieu voulait s'assurer qu'on ait de quelques bonnes histoires pour les lettres de nouvelles.

S'il vous plaît priez pour nous alors qu nous préparons à aller en bus, avec certains de nos leaders à la conférence de Leadership à Livingstone, en Zambie. Nous partirons d'ici deux semaines.
La prochaine conférence sera celle de Mzazi en Afrique du sud avec Pasteur Jabu. 

S'il vous plaît priez pour nos jeunes hommes qui étaient orphelins et qui font maintenant partie de la famille de notre église et de l'orphelinat: Matthews et Blessing, Innocent et Chisomo aver Marlone.


Nous remercions également Dieu pour un autre nouvel ajout à l'équipe: la femme de P.Albert Mclean et leur fille Hanna!

Bénédictions du Malawi   


 

Aout/September 2017

 Psaumes 37:4 - Fais de l'Eternel tes délices, et Il the donnera le desire de ton coeur.


Une chose importante mais rarement mentionnée est la vie des enfants de missionnaires. Je pense qu'une de nos plus grandes peurs en tant que missionnaires à l'étranger est que nos enfants passent à côté de certaines choses. Egalement, le fait qu'ils puissent leur manquer des éléments clés de la vie de famille et de l'éducation. Je crois véritablement qu'alors que ces choses peuvent arriver, Dieu est fidèle de pourvoir à des ressources alternatives et compenser ce qui pourrait manquer.
Cela a été particulièrement vrai dans notre famille. Depuis que que nous sommes partis sur le champs missionnaire, nous avons toujours fait  l'école à la maison pour nos enfants. Pour la plus grosse partie au Malawi. Et quand je dis "nous", je veux dire que  ma femme a fait l'école à la maison pour nos enfants. Une bénédiction qui a été tellement évidente est le besoin qu'ont les enfants de missionnaires d'avoir des amis. Dieu a donné à nos enfants de nombreux cercles d'amis qui vont bien au delà de leur culture et les aide à se développer socialement. Ils ont commencé par avoir des amis dans l'église. Je pense à 4 enfants en particulier : les enfants de deux couples qui  ont été dans l'église dès ses débuts: Joe Jr, Gloria, Blessing et Chimwewe (Joie en anglais). Ils ont tout fait ensemble, autour de l'église.  On leur rendait visite chez eux et ils nous visitaient à la maison. Au début leur anglais n'était pas super mais ils ont progressé. C'était aussi une super opportunité pour mes filles d'apprendre à enseigner aux autres.  Les enfants apprennent vite, surtout quand ils apprennent les uns des autres.
Dieu a aussi béni ma femme et deux autres femmes missionnaires avec l'idée de commencer un groupe d'école à la maison. A l'origine, ça a commencé avec 5 familles qui faisaient l'école à la maison, qui se relayaient une fois par mois pour partager des leçons avec le groupe. Maintenant, 3 ans plus tard, il y'a 15 familles et toutes sortes d'activités partagées. Encore une fois Dieu a donné à mes enfants un autre large cercle d'amis, dont la plupart sont des enfants de missionnaires américains. Nous aussi, nous nous  sommes fait de nombreux amis et avons reçu l'aide de frères et sœurs en Christ.


Et pour finir, la grande bénédiction de revenir à Baltimore chaque année. Dans les cercles missionnaires, l'idée de retourner en Amérique chaque année est rare et irréalisable. Généralement ils partent "en congés" tous les 3 ans. Même si c'est une grande dépense, nous voyons ça comme une aventure de foi chaque année. Dieu est tellement fidèle de pourvoir à notre retour sur Baltimore et de nous y imprégner de la communion. Nous voyons ça comme une nécessité. L'expérience Baltimore ne serait pas complète sans une visite au "Camp life". Même si ça retarde notre retour au Malawi, l'investissement spirituel dans nos enfants en vaut le coup. Ces 3 dernières années, Dieu a utilisé de si nombreux précieux saints pour s'assurer que nos enfants aillent au camp. Et ils en parlent toute l'année suivante. Nous sommes si reconnaissants envers les encadrants qui donnent leur vie pour en faire un temps mémorable.

S'il vous plaît priez pour nous:

- Une nouvelle implantation d'église à la fin de l'année, au nord, dans la ville de Mzuzu

-La prochaine année scolaire pour Julie et les filles : Julie va continuer à faire l'école à la maison, mais nous allons commencer à collecter des fonds pour la scolarité des filles. Par grâce nous pourrons récolter l'argent pour leur frais de scolarité l'année scolaire suivante. 

-2 super étudiants MBCS vont nous rejoindre cette année, priez pour leur temps ici, leur protection et une grande portion de l'Esprit.

Soyez bénis








May 2017-  

      Parfois ce que nous traversons dans notre vie semble nous submerger. Le mois dernier était un peu comme ça pour nous. Et quotidiennement, nous avions et avons toujours deux choix: succomber devant nos circonstances et les émotions qu'elles amènent ou nous reposer dans Ses Bras Tout puissants. Il est toujours fidèle; Il nous couvre toujours de Sa Grâce.
Même si avril est toujours notre mois le plus rempli ici, il l'est devenu encore plus cette année avec beaucoup de choses qui se sont ajoutées. Heureusement Dieu a fait concourir toutes choses à notre bien. Nous avons eu notre plus grande conférence jamais eu avec 93 diplômés! Avec tous leurs membres de famille qui ont assisté à la cérémonie, nous étions plus de 500, incroyable! C'était merveilleux de penser que 4 ans plus tôt nous commencions l'Institut Biblique avec une classe d'environ 30 personnes.
Peu de temps après Malacon (la conférence annuelle du Malawi) nous avons amené une équipe de 18 personnes en Zambie, pays voisin, pour visiter nos églises de la Grâce là bas, pendant leur conférence annuelle (Zamcon). Ce qui était particulièrement unique c'est que 5 personnes de notre équipe étaient des étudiants de l'institut Biblique (pas membres de notre église). C'était super pour eux de voir la communion et la vie que nous avons ensemble, qui va au delà du temps et des frontières. Ils ont eu aussi un nombre record de personnes qui ont remplis la salle et il y'avait 95 diplômés de Zambie, Malawi et Zimbabwe. C'était merveilleux de voir plus de 100 Zimbabwéens voyager en Zambie. Certains étaient venu pour être diplômé et d'autres juste pour encourager les diplômés. On est tous retournés très encouragés par les super temps de communion couplés aux messages d'une grande fraicheur de P.Scibelli.
Maintenant que nous nous sommes rétablis et en quelque sorte reposés de nos voyages, nous demandons juste de prier encore pour nous.  Je viens juste de rentrer d’ Ouganda ou j’y étais pour le mariage de notre bien-aimé P. Albert. Nous sommes tellement contents pour lui et Maclean. Par la grâce de Dieu, ils reviendront ensemble au Malawi pour s'installer dans leur foyer. Vos prières pour le voyage et pour eux seraient très appréciées. Aussi priez pour nos deux églises ici pendant notre absence; pour notre famille alors que nous allons à Baltimore pour quelques mois.  
Merci pour vos prières et votre soutien.    Que Dieu vous bénisse.





Septembre 2016

Bonjour à tous du Coeur Chaud de l’Afrique,  

Il est difficile de croire que nous commençons notre 4ème année au Malawi.. Après quelques mois aux Etats Unis, nous sommes de retour sur le sol africain et Dieu continue d’être fidèle.  Je suis tellement reconnaissant pour notre famille, le fait de leur adaptation de l'Amérique au Malawi est un miracle en soi. 2 jours de Voyage: 8 heures de Washington à Paris, 8 heures jusqu’à Nairobi, 4 heures de plus avec une escale surprise au Zimbabwe pour prendre des passagers, et enfin arrivée à Lilongwe à 1h30 du matin. Le seul point positif d’arriver au milieu de la nuit est que tout le monde est fatigué, même l'agent d'immigration. J’ai meme réussi a convaincre l'agent de nous donner un visa gratuit pour notre fils car il n’était pas encore inclus sur notre permis de travail. Je lui ai juste demander d’aider un homme de Dieu ... oui vous pouvez toujours le faire en Afrique sans offenser personne ... et il a eu pitié de nous.
Après notre long voyage, nous voilà commençant notre réinsertion à la vie au Malawi. La journée commence à 5h30 du matin quand le soleil se lève. Et que ça vous plaise ou non, on commence a recevoir des textos  et des appels a cette heure la:  "Pasteur, quand est ce que vous commencer l'enregistrement pour l’Ecole Biblique? ... Vous savez quelle heure il est? …oui, 05h30 et alors… “  C’est incroyable de regarder la vie à l'extérieur de notre fenêtre des le matin; puisque nous vivons juste à côté d'une route principale nous entendons tout: voitures, mini-bus, qui ne devraient pas circuler il y a tellement de fumer - (qui me fait penser a David Livingstone,  qui la  dit : “J’ai vu de la fumée provenant d'un millier de villages ou ils n’ont pas entendu le Message …”  et je le traduit: “J’ai vu la fumée d'un millier de minibus où aucun mécanicien n'a jamais été” ), Vélos et piétons…, tous en mouvement vers le centre ville pour commencer la journée. Même avec un taux d' emploi très faible, les Malawites sont extrêmement travailleurs et sont tôt dans les rues pour trouver leur pain  quotidien, physiquement . Cela nous motive a nous préparer en voyant les grands besoins à la fois physiques et spirituels
On apprends très vite les besoins fondamentaux de survie ici . On se plein très facilement quand notre internet est pas assez rapide (aux US) ou lorsque notre réseaux ne marche pas au milieu de l’autoroute. Mais ici c’est a un autre niveau : en raison de la récente sécheresse, il y a donc un rationnement de l’eau. L'eau est éteinte pendant 2 jours, puis reviens pendant 12 heures et ainsi de suite… Heureusement , nous avons installer (alleluia!!!) un assez grand réservoir d'eau dans notre jardin derrière la maison.. ce qui veux dire que tous les matins je me retrouve a faire des aller retours avec mes seaux d’eau; mais peut-être c’est une façon a Dieu de nous identifier avec les africains. La majorité des gens dans notre église n’on pas d' eau courante dans leur maison, et nous sommes dans la Capitale du Pays! Tous les jours ils vont à un puit commun pour puiser de l'eau, avec une attente de quelques heures en plus de tout; par contre nous avons juste a sortir dans le jardin pour de l’eau ce qui n’est pas  en fin de compte, si mal que ça!
Ok et pour être plus positif, notre électricité est consistante, jusqu’ici, qui est un plus pour pouvoir bouillir notre eau…

Dès notre arrivée, nous avons eu Mindy Stein, missionnaire de Berlin, Allemagne, pour une visite. Et elle a été placée direct dans notre vie quotidienne: pas d'eau courante, douches dans un sceau , chasses d'eau en versant l'eau direct dans les toilettes, etc… :bienvenue au Malawi et pour ça première fois en Afrique et bien elle a été bien patiente et regarda au-delà des détails pour vraiment servir les gens ici. Je pense que Philippians 1:12 le décrit bien: “… ce qui m'est arrivé a plutôt contribué aux progrès de l’Evangile..” Cela signifie que tout ça, vaut la peine parce que l'Evangile est prêché. 
Priez pour nous cette année. Nous avons eu plus de 220 inscrits pour ce nouveau semestre au College Biblique, pour nos visites dans les différentes villes a laquelle nous avions envoyé des membres d’églises pendant l’été, notre programme national de radio , aussi nous avons commence l'école a la maison avec nos filles (avec Noah au milieu), et les différents ministères de l’Eglise, nos équipes de visites, le ministère des femmes , couples, enfants et orphelins…

Priez aussi pour ma belle-mère, Carol Arman, qui a eu une opération a son genou, à Baltimore. Prier pour une ré-éducation rapide…  ils ont planifié de revenir ici avant Noel. 

Nous vous remercions pour votre amour, vos prières 
et soutien; nous ne sommes rien sans notre famille 
spirituelle!

Que Dieu vous bénisse!              

La famille Arman


--2016

Mai/Juin 2016
Conférence au Malawi 2016: les orateurs et invités de notre conférence annuelle étaient les pasteurs Scibelli, Adam Speedy (USA), Nelson et Belias de Zambie. Nous avons célébré notre 2ème remise de diplômes avec plus de cinquante diplômés et une salle d’environ 300 personnes. 

Radio: nous sommes, officiellement, sur l’une des radios nationales. Chaque mardi soir, notre programme “Grace Moment” est diffusé en direct pendant 30 minutes. L’audience a donc l’opportunité d’envoyer des questions via texto. Après environ 2 mois, nous pouvons déjà témoigner de l’impact de ce programme. Nous avons eu des visiteurs à l’église et à l’école biblique.

Notre deuxième église à Lilongwe a officiellement ouvert ses portes en avril. L’église est située dans le coeur de l’une des plus grandes mais aussi des plus pauvres banlieues de Lilongwe! Après un mois de rassemblement, nous voyons déjà des fruits et des disciples comme nous n’en avons jamais vu auparavant. Les gens ont soif de la Parole et de la grâce de Dieu!  

Zamcon 2016: les pays d’Afrique du Sud, du Zimbabwe, du Congo, du Mozambique, du Malawi et de la Zambie étaient tous représentés pour la conférence annuelle! Nous avons aussi célébrés les 30 ans de mission en Afrique de Pasteur Scibelli et de sa famille (1986-2016). 25 personnes de nos 2 églises malawites étaient présentes! Ils ont voyagé pendant plus de 15 heures sur les routes africaines pour être avec nous! 

Etudes bibliques des femmes: une fois par mois, les femmes de l’église se retrouvent pour un temps de communion. Nous nous retrouvons chez nous ou chez Lisa Sliva. C’est toujours un temps spécial et édifiant pour toutes, avec rafraichissements et pâtisseries faites maison, témoignages et enseignement!  

Merci pour votre soutien et pour vos prières. 


La famille Arman



Jan/Fev 16


Bonne année 2016…

Et un bonjour chaleureux du coeur chaud de l’Afrique. 

- Nous venons d’avoir les inscriptions de notre 4e année de collège biblique. Les membres de notre église et des étudiants de l’extérieur (la moitié de nos étudiants viennent d’autres églises) sont rapidement venu s’inscrire en nombre. C’est vraiment difficile à croire que nous sommes ici depuis 3 ans déjà. Nous avons plus de 150 étudiants inscrits pour ce semestre qui commence le 6 février.  Nous sommes toujours étonnés de la réponse  des gens ici et de leur soif pour la Parole de Dieu.   
       -  Baptêmes dans l’église. Le baptême est un aspect important de la foi chrétienne. Bien qu'il soit un symbole, c’est aussi une décision publique qui témoigne d’une marche par la foi à suivre Christ. Les baptêmes sont donc encourageants pour notre église. C’est la deuxième fois que nous utilisons la piscine de mes parents. Nous avons combiné baptême, pique-nique et volley-ball! Le résultat en a été un moment incroyable de joie et de fraternité. 13 personnes ont été baptisées ce jour-là et nous avons joué 13 matchs de volley-ball.
      -  2ème église à Lilongwe.  Notre 2ème église est sur le point douvrir ses portes.  Depuis environ six mois, Pasteur Albert dirige une étude biblique à Lakuni,  un des grands compound (voisinage) de Lilongwe.  Nous avons une équipe, et le pasteur Albert qui va diriger l’église. Nous prions juste pour le feu vert du propriétaire de leur location. Nous savons qu'il y aura de l'opposition, mais cela signifie simplement que nous faisons la bonne chose.
-  Depuis quelques mois je mentionnais notre désir d'être à la radio. Dimanche dernier, le 31 janvier, nous avons eu notre premier pilote intitulé “Grace Moments” (moment de grâce). C’est 30 minutes par semaine de radio « live » (en direct) et qui touche tout le Malawi. Comme le veut la tradition de Greater Grace en Afrique (et de Zambie spécialement), nous avons diffusé le message du Pasteur Stevens “Throne Words” (Paroles du Trône) lors de notre premier programme. Cela nous a réchauffé le cœur de penser que sa voix a été entendue dans tout le pays et même dans les villages les plus reculés du pays. Immédiatement après le programme, nous avons commencé à recevoir des appels de villes situées à plus de 7 heures de chez nous. Des gens ont manifesté le désir de nous soutenir financièrement pour payer le programme  de la radio (environ 60$ par semaine). Nous continuons à prier pour y rester.
 Une chose que nous apprécions ici dans le sud de l’Afrique est la proximité de nos églises sœurs dans les pays qui nous entourent (Zambie, Zimbabwe, Congo du Sud). Il y a une unité qui ne vient pas facilement. Nous sommes très reconnaissants à Pr. Renaldo, James et Cédric qui nous ont rendu visite du Zimbabwe, à Pr. Bernard et Pr. Belias de Zambie. Nous avons été richement bénis par leurs messages, leur amour et encouragement. Régulièrement, nous recevons des visiteurs et envoyons certains de nos membres d’église vers nos églises dans les pays voisins. Comme nous le disions souvent lorsque nous avions déménagé en Zambie (2004), nous avions de suite eu une vision de toucher les 8 pays voisins (honnêtement nous en parlions, mais sans trop y croire vraiment), et de voir maintenant ce que Dieu a fait est vraiment incroyable!



         Du coeur de notre saison chaude et humide, nous vous adressons un grand merci du Malawi pour vos prières. Comme je pense que dans le Nord-Est des Etats Unis ils ont été recouvert par la neige, nous ici avons prié pour la pluie. L'année dernière, il y a eu une sécheresse au Malawi et nous avons tous prié pour une saison de pluie normale. Merci à notre Seigneur qui a répondu.

Que Dieu vous bénisse,  
Pasteur Chris, Julie, Callia, Poema et Noah Arman





No comments:

Post a Comment